Identification

Syndications

Médias Libres

Médias libres

Rennes Infos

Rennes info

Filtre
  • Blocage semaine du 6/11: tout n'est pas fini

    Avant la nouvelle journée de mobilisation nationale du samedi 6 novembre, les syndicats CGT de la zone industrielle sud vous donnent rendez vous pour une nouvelle initiative.

    Mercredi 3 novembre 2010 à 4h00 du matin sur le parking du SUPER U de Changé

     Pour s’opposer à l’application de la loi réformant les retraites et réussir les actions engagées, chaque syndicat invite les salariés de son entreprise à s’investir un maximum soit par la grève, soit sur leur temps personnel.

    Désormais, comme à l’époque du CPE, il nous faut maintenir la pression par toutes les formes d’actions envisageables !

     

     

     

  • couverture du conflit par les médias : le SNJ dénonce ouest-France

    SNJ Ouest-France:

    Comment Ouest-France manipule l’information



    comlme nous l'avions déjà relévé et dénoncé sur ce site, la presse quotidienne régionale est aux ordres du patronat et de l'Etat : la preuve avec cette protestation offcielle de journalistes locaux. Encore une fois, dénonçons ces chiffres ridicules du nombre de manifestants au Mans, proclamés comme des évidence par un journal qui n'a pas les moyens de ses ambitions.

    Ce 25 octobre, les syndicalistes de la section Ouest-France du Syndicat national des journalistes (SNJ) ont publié un tract dans lequel ils dénoncent la « ligne idéologique à sens unique » de leur journal.
    Ils déplorent que le projet gouvernemental de réforme des retraites soit présenté « comme une évidence qui doit s’imposer à tout esprit sain et
    raisonnable » ; tandis que la contestation est qualifiée d’« irresponsabilité coupable au regard des générations futures » ; et sa radicalisation accusée de mettre « en péril l’équilibre économique » et de saper « les fondements de notre démocratie ».

  • CONCERT par vivementhieravecleRPR

    MARDI 16 NOVEMBRE !

    Après s'ête fait un petit film série B au festival seconde zone, avoir bloqué la ZIS et partagé 3 kro et deux merguez avec la CGT total sur le dépôt pétrolier, rien ne vaut un petit concert de punks, non ? comme le dit la CFDT et son grand chreq on respecte "les biens et les personnes", alors venez vous décrasser les oreilles...

  • Communiqué d'AL sur le conflit des retraites :

     ci-dessous, nous publions le communiqué du congrès d'Alternative Libertaire qui se tenait ce week-end de Toussaint à Angers (49) Le regard porté par le parti politique communiste libertaire français semble se nourrir de l'implication importante de ses militants dans diverses organisations syndicales pendant la lutte; ce qui lui donne un relief et un intérêt particulier.  Beaucoup de remarques rejoignent des points de vues développés sur ce site, à l'exception d'un questionnement stratégique fondamental que le mouvement libertaire  ou conseilliste français dans son ensemble refuse d'aborder et de remettre en cause : l'éparpillement des forces du syndicalisme de lutte dans de nombreuses confédérations, au nom d'une recherche de proximité avec les classes "fondamentales". Si ce mouvement montre effectivement la déroute et l'échec complet du syndicalisme de négociation et de dialogue social, il illustre aussi, comme le dit AL, la faiblesse chronique de courants syndicaux axés sur l'action directe et l'auto-organisation, trop peu capables de peser sur les évènements. Or, à ce sujet, aucune organisation politique n'analyse sincèrement le bilan de l'éparpillement des forces de ce courant : comment pourrions nous en espérer une efficacité quand il y a une telle division ? Comment penser que ce courant puisse se retrouver spontanément et s'unir ponctuellement dans l'action dans des mouvements comme celui que nous venons de vivre ? Comment, enfin, imaginer un seul instant que les militants aux prises avec le centralisme et le réformisme de leurs propres confédérations puissent bénéficier de suffisamment de liberté et de soutien en interne pour s'engager dans cette voie ? La constitution d'un front syndical syndicaliste révolutionnaire ou de lutte de classe est donc indispensable et s'appuiera notamment sur le rassemblement de  la majorité des forces militantes éparpillées dans des organisations ouvertement favorables à ces tendances : Solidaires, et surtout la CNT.

     

    "Le Xe Congrès d’AL se déroule au cœur d’un mouvement social d’ampleur contre le projet de loi sur les retraites. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’issue de cette lutte, mais une chose est sûre : celle-ci va laisser des traces dans le mouvement social français. "