Identification

Syndications

feed-image flux RSS 2.0

Médias Libres

Médias libres

Rennes Infos

Rennes info

alternatives

La mise en oeuvre immédiate de pratiques en rupture avec notre mode de vie ou de pensée pour la  réappropriation intégrale de nos vies.

Espace provisoire de liberté d'expression au Mans

Comme certains le savent déjà, l'association Espace provisoire a investit un nouvel espace (locaux du CHS derrière la gare sud).

RUE ETOC DE MAZY : GARES (passer par le souterrain Gare Nord et allez tout droit en sortant en passant devant le siège des MMm's)

> prix de l'entrée : 1 euros (pour aider l'association à "vivre")

> heures d'ouverture : de 14h à 23h

nous vous invitons à notre deuxième porte ouverte le 17 et 18 septembre (vous pouvez également visiter d'autres lieux du CHS car c'est la journée du patrimoine)

depuis mai, on y peint, on y sculpte, on y répète des pièces de théâtre, on y fait des installations.....................les musiciens sont en pleine création..................

BREF, on  essaie de redonner à ce lieu une seconde vie pleine de couleurs et de gaïté...........

info importante : si vous ne pouvez pas venir ce WE, il y aura une autre ouverture le 14 et 15 octobre..................ce sera plus OPEN car tous les patients seront parti du CHS, donc fête plus tardive et plus débridée (normalement)...................les travaux des "artistes" seront aussi plus aboutis........

 

Lire la suite : Espace provisoire de liberté d'expression au Mans

Travailler dans une coopérative, pourquoi pas ?

la Chambre Régionale de l’Économie Sociale des Pays de la Loire coordonne en novembre, pour la deuxième année consécutive, le Mois de l’Économie Sociale et Solidaire. Cet événement se déroule dans toutes les régions de France et regroupe des manifestations représentatives de la richesse et du dynamisme de l’Économie Sociale et Solidaire. En Sarthe, quelques évènements ont lieu afin de présenter des soutions pour produire, consommer autrement. Même s'il faut rester très prudent sur les capacités des sociétés coopératives à résister à la logique capitaliste et sur leur rôle émancipateur pour les travailleurs (voir l'analyse des Alternatifs à ce sujet sur ce site ici), leur potentiel de libération et d'automonie mérite largement de s'y intéresser. Ne vaut-il pas mieux tenter une aventure collective et se prendre en main plutôt que de subir le patronat ou d'aller quémander des miettes auprès de l'Etat afin de survivre ? En Sarthe, Terrabita est une SCOP dans le domaine de l'habitat écologique qui a choisi cette démarche, notamment en soutenant les autoconstructeurs. Site internet : www.terabita.com

 

 

Lire la suite : Travailler dans une coopérative, pourquoi pas ?

projet de SCOP : café restau bio

un projet de bar/resto écologique et biologiques sur Le Mans est actuellement en recherche de collaborateurs -trices. Il s'agirait de participer à une SCOP (société coopérative ouvirère de production) ou à une association de gestion. Comme Lemanscipé soutient les initiatives basées sur l'autogestion et l'autonomie, voici l'adresse courriel à contacter si vous êtes intéressé(e)s : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bon courage à celles et ceux qui s'engageront dans cette belle aventure !

Affiches IWW

 

"Vers l'émancipation!" affiche de l'IWW (1908). Sur le drapeau est écrit : "IWW gets the goods !"(L'IWW obtient satisfaction !"). Il s'agit là d'un jeu de mots, car "to get the goods" peut signifier soit "obtenir satisfaction !", soit s'"approprier la marchandise"... Dans tous les cas, l'intention est clairement provocatrice.

Remarquez également les sabots du personnage principal. Il s'agit d'une référence au "sabot-age". En effet, l'IWW a popularisé la légende selon laquelle le mot "sabotage" viendrait du mot "sabot", car des ouvriers agricoles, exténués, auraient placé un sabot dans une moissoneuse-batteuse afin de briser ses rouages...

 

 

 "L'action directe obtient satisfaction !" (affiche IWW, 1948)

 

"Faîtes gaffe !  Salaire honnête ou boulot dégueulasse !  Sabotage !" (1924)

Remarquez le dessin du chat noir, qui a servi de modèle direct pour le dessin du chat noir de nombreuses organisations syndicalistes révolutionnaires.

 

 

 

 

 

IWW = I Will Win. Il s'agit là d'un effort de propagande contre le slogan patronal qui déclarait que IWW voulait dire " I Want Whiskey"  ('"Je veux du Whiskey") , façon de présenter l'IWW comme un ramassis d'alcooliques. IWW devient "I will win" (Je vainquerais).

 

 

 Lutte pour la journée de 8 heures. "Quel heure est-il ?" "L'heure de s'O R G A N I S E R"

 

 

 "4 heures par jour / 4 jours par semaine ! Sans réduction de salaires !" (soit 16h/semaine) "Pourquoi pas ?" ('why not ?')"Rejoins l'IWW pour réaliser la prospérité de tous".

Et oui, pourquoi pas 16h/semaine ?

 

 

"L'IWW arrive ! Rejoins le syndicat !" (1915)

 

 

"Grêve générale" (1910)

 

 

"Ouvriers du monde entier, unissez-vous !" La célèbre phrase de Marx et Engels, mais prise dans un sens nettement syndicaliste révolutionnaire (et non marxiste-léniniste).

 

 

Le corporatisme, la bêtise absolue. Les deux personnages se font face, l'un rouge, l'autre noir. Ils ont exactement les mêmes revendications : "Il me traite de façon injuste !". Sur leurs deux pantalons est écrit : "grêve pour défendre le champs de syndicalisation !". Mais le slogan central résume tout : "Screwball twins" ("Jumeaux consanguins !") Et la morale est contenue dans le titre : "The craft union" ("Le syndicat corporatiste").

 

 

"Un syndicat de combat ! Rejoins l'IWW et mets les patrons au boulot !" (1968)

 

 

 "Un oiseau qui pond des oeufs aussi pourris ne va pas tarder à devenir en voie d'extinction."

 

 

"Tout est à nous !"

"Grâce à la grêve générale pour la liberté ouvrière." (En anglais, "industrial" signigie "industriel" comme en français, mais aussi "ouvrier, prolétarien".) 

 

le parlement européen défend les internautes

Alors que le gouvernement français veut mettre en place des sanctions pour les internautes qui téléchargent, tel que la suspension de la ligne internet, le parlement européen défend le droit des internautes et n'accepte pas qu'une autorité administrative puisse couper cette ligne. Cependant il a été décidé que si la justice intervenait, il serait possible de la suspendre.