Identification

Syndications

Médias Libres

Médias libres

Rennes Infos

Rennes info

Réuion publique :Quel syndicalisme après la défaite du conflit sur les retraites ?

Vendredi 15 avril 2011 à 20h

  Le STP72 de la CNT-f vous invite à une réunion publique

 projection-débat  autour du film :

  «  Bombarde et lacrymo 

  Quand on veut tuer son hôpital on dit qu’il a la rage ! »

d'Eric Le Lan , produit par Canal Ti-Zef 2009 - France - 36 minutes. 

 La lutte victorieuse de la population de Carhaix pour sauvegarder son hôpital... 

Petite rotonde, Maison des Associations, 4 rue d'Arcole 72000 Le Mans.

Depuis la fin du conflit sur la réforme des retraites, c'est le silence absolue du mouvement social, enfin de la part des organisations sensées l'incarner. L'échec des stratégies menées, les attermoiements des uns et des autres, le fatalisme ou l'égoïsme ambiant et l'attitude très fermée de acteurs syndicaux ne peuvent pas suffire à éteindre le feu social. Nous devons, nous pouvons, reprendre la parole confisquée par une intersyndicale interdite d'accès à l'écrasante majorité des travailleurs-euses qui ne sont pas syndiqué-es. Et surtout, avec les menaces croissantes sur la protection sociale qui s'annoncent, à commencer par la santé publique, il nous faut réinventer des lieux et des moments pour s'assembler, débattre et décider d'actions collectives pour défendre nos acquis sociaux, ceux qui nous permettent de bénéficier de ces services laïques et gratuits en fonctions de nos besoins... Notre syndicat autogestionnaire se veut ouvert à ces démarches et vous invitent à rejoindre la lutte, à votre façon, à votre rythme...

 

 

LA SANTE N'EST PAS UNE MARCHANDISE 

L'HÔPITAL N'EST PAS UNE ENTREPRISE !!

 

   Les multiples bouleversements engendrés dans le milieu de la santé (Loi Bachelot, reclassement infirmier, fermetures des structures, réductions des effectifs,,,) montrent que la logique financière contrôle de plus en plus notre système de santé. Nos hôpitaux, nos maternités, nos centres IVG... sont asphyxiés par des agences régionales de santé  , au bénéfice des grands groupes financiers.

  Les conséquences sont nombreuses pour les usager.e.s : éloignement des structures, manque de temps/de places pour l'accueil et l'écoute des malades ainsi que des familles, augmentation du coût des soins, malaise et difficultés du personnel hospitalier. Bref, tout est fait pour que les usager.e.s se tournent vers des structures de soins privées, favorisant ainsi les classes les plus aisées. 

MOBILISATION POPULAIRE POUR LA SAUVEGARDE DU BIEN COMMUN 

  Dans la région, de nouvelles suppressions de postes sont envisagées au Mans et les hôpitaux de proximité de Château du Loir, de la Ferté-Bernard, de St-Calais sont menacés. A chaque fois, c'est plus de pression pour les personnels , et plus de dangers pour les usagers-ères. La destruction de l'hôpital public est un nouveau coup contre la protection sociale, après l'attaque   de  2010 contre le système des retraites. 

Nous voulons un système de santé gratuit et de bonne qualité qui soit le même pour toutes et tous, avec ou sans-papiers, avec ou sans  logement, etc.... A ce titre, nous condamnons la logique  de rentabilité qui est imposée actuellement et va entraîner de plus en plus d'inégalités.

 C'est nous qui travaillons, c'est nous qui finançons, c'est nous qui décidons !!