Imprimer
Catégorie parente: Cultures
Affichages : 2975

  Les mouvements d'émancipation ont une longue histoire : ce sont deux siècles d'expériences communautaires aux Etats Unis (du début du dix neuvième siècle à aujourd'hui) que le livre de Ronald Creagh nous présente. 

  Les premières expériences se référent à deux grands utopistes : Robert Owen et Fourier.

 

 

 

La littérature a joué un rôle important avec l'Utopie littéraire, et les grands textes utopistes de Thomas More « L'Utopie » et » les Nouvelles de nulle part de William Morris »; au vingtième Siècle l'écrivain de Science fiction Ursula Le Guin, auteur des « Dépossédés » sera très lue par les commmunautaires.   En 1825, le Gallois Robert Owen futur père du socialisme Anglais veut créer une communauté modèle : New Harmony.   

Beaucoup de communautés ont une durée de vie très courte, souvent guère plus d'un an, car elles se heurtent à des conditions de vie très difficile.   Ces communautés, très diverses seront anti-esclavagistes ardentes végétariennes, pratiquent l'amour libre, l'éducation libertaire, le partage des biens.  Un grand nom du communautarisme pionnier de la réflexion libertaire Josiah Warren  rejoint un temps Owen, puis invente ce qui sera à l'origine des SEL (Système d'échanges locaux).  

En 1910, l'association Fransicso FERRER est créee après l'exécution de Ferrer, elle fonde des écoles qui s'implantent en milieu populaire, à Harlem notamment. Ces écoles pratiquent la pédagogie et l'agitation sociale, organisent des conférences avec Emma Goldman,Robert Baldwin, Man Ray... font du théatre, publient le journal « Modern School »   Il se crée des écoles Ferrer à Chicago, Philadelphie, San Francisco,  Los Angéles, Brooklyn...

Dans ces écoles l'importance accordée a l'enfant est très grande c'est « L'enfant messie ».

Nombreux sont écrits sur les écoles Ferrer.   Anarchistes et socialistes avec Louise Michel, Paul Robin, Sébastien Faure, Madeleine Vernet dénoncent l'école capitaliste. Ce ce que les anars souhaitent c'est une anti-pédagogie : ni programme, ni système d'enseignement, liberté totale des enfants. 

     Dans les années soixante se développent  des communautés hippies puis des communautés écologiques, punks, lesbiennes.   La guerre du Vietnam voit naître des communautés d'insoumis refusant d'aller combattre.La libération culturelle se substitue à la lutte des classes, c'est l'avénement des écrivains utopistes ave la librairie City Lights de San Francisco fréquentée par Kenneth Rexroth, le poète Gary Synder, par des penseurs, des intellectuels comme Aldous Huxley,  Wilhem Reich, Abbie Hoffman, Paul Goodman, Noam Chomsky. Il se crée une pléiade de journaux, de médias indépendants, de sites internet, de radios.  

L'écologie, la nature, la jouissance immédiate du corps, le refus du travail sont les thèmes développés dans le mouvement communautaire des années 60 et 70.  

 Le mouvement écologiste fort influent sera à son tour influencé par les idées anarchistes avec Murray Bookchin.  

 Dans les années 90 et 2000 s'organisent des coopératives ouvrières d'achat, de logement, de distribution gratuite de nourriture, des bibiothèques, des réseaux d'avocats....  

- Ce livre est complété par une importante bibliographie, et un index des groupes et des personnes.

 

 

 RONALD CREAGH : Utopies américaines -Expériences libertaires du XIXe siècle à nos jours -AGONE-24 euros.