Identification

Syndications

Médias Libres

Médias libres

  • Réalités grecques dépourvues d'horizon de temps. Le vingt-et-unième siècle entamé, il s'embourbe d'emblée dans notre boue transitionnelle. En Grèce, comme ailleurs. “Tout est pareil et en même temps tout change,...

  • HAZEM, un des réalisateurs, sera présent le soir de la diffusion à l'Engrenage. Il explique ainsi sa démarche : "Il n'est pas facile d'expliquer pourquoi et comment j'ai mené ce...

  • #JusticeEtVéritéPourBabacarGueye Le 2 décembre, 14h à République - Infos locales / Une, Répression - Justice - Prison, Antiracismes - colonialismes, Rennes, Vérité & Justice -- Infos locales, Une, Répression - Justice...

  • L'hiver approche à grands pas et les chouettes et hiboux du Bois Lejus se préparent à hiberner plus que jamais! Suivant le chantier de la cabane solidaire le 22 octobre...

  • Les anarchistes chez eux, en 1887 https://t.co/oig2LZxvwN via @wordpressdotcom L'En Dehors (@endehors2) 19 octobre 2017 -- Histoire de l'anarchisme

  • Le 18 octobre l'émission l'Actualité des Luttes (FPP) propose un reportage sur le blocage du bureau de poste de Malakoff. En effet, le 11 octobre dernier, les postiers décidèrent dans...

Rennes Infos

Rennes info

Filtre
  • Grève générale façon syndicats manceaux : Et maintenant roupillez...

    Alors que de nombreuses sections syndicales organisent un peu partout en France des actions de blocages et des préparations à l'affrontement avec le gouvernement UMP du Medef sur la réforme des retraites (voir sur http://www.7septembre2010.fr/), nos syndicalistes locaux se distinguent par leur grande léthargie.

    Le Mans, ville des bureaucrates syndicaux élevés à l'école du parti, va donc voir passer les trains de la contestation. Dommage parce que les 30000 personnes présentes le jeudi 23 septembre méritaient mieux que ces petites ronflettes entre permanents. Et oui, l'AG du personnel de l'Education qui s'est tenue sur le parvis du palais de justice ne peut pas annuler les faits : rien, nada, que dalle ailleurs... aucune impulsion digne de ce nom par les sections dans d'autres secteurs. A croire que les syndicats locaux font de la carte, pourvu qu'on aille pas les emmerder une fois qu'on a réglé sa cotis.

    Moi, je leur ai trouvé un petit nom : les chreq. gros, verdâtre, cynique et malicieux, leur nom signifie "effroie" tellement ils foutent les boules aux créatures enchantées de l'abominable Medef et de son sbire non moins ignoble "cgpme".

    "on ne peut bloquer à 30" at-on pu entendre annoner un célèbre chreq local. Petit problème, les chreq ne font rien pour que ça change ! Le constat est dressé à l'issue d'une AG non annoncée officiellement.  D'ailleurs, n'a t'on pas mieux à proposer aux manifestants que ces éternels parcours de centre-ville ? Ne faudrait-il pas utiliser l'effet de masse de ces jours de gros rassemblements pour choisir des cibles économiques et amorcer un début de rapport de force digne de ce nom ? il y aurait, à coup sûr, bien plus de 30 péquins à accepter l'action. 

    Alors qu'une petite tentative de blocage sur la ZIS semblait tenir le corde pour le milieu de semaine prochaine, tout fut annulé le lendemain soir à la première AG entre soi venue. Non, décidément, il ne se passera rien avec eux au Mans...

    Reprenons en coeur la chanson de la CFDT avec tous nos amis chreq , "Si tu veux sauver les r'traites, tape dans tes mains"..."Si 'tes pour la r'lance sociale, tape dans tes mains"..."Si t'es pour le pouvoir d'achat, tape dans tes mains","Si t'es contre les 62 ans, tape dans tes mains", À chanter pendant qu'on se lave les mains.

  • Concert libre pour gens libres le 5et le 16/10 :

    Hola a vosotros todos !!!
     
    Mardi 05 Octobre tu es une fois de plus convié au 80
    (rue nationale blablabla Le Mans)


    C’est toujours prix libre, et à 20h.

     

    Le 16/10 : C’est à 21h au 80 et encore à prix libre !!!

  • CONCERT DE NOUVEAUX RETRAITES :

    On te le rapelle qu'il y a 2 super groupes ce JEUDI 16 SEPTEMBRE au 80 à
    Le Mans ou on te le rappelle pas ?
    on te le rappelle ?

    à 21H et à prix libre, il y aura :

    PAREBUFFLE
    fraicheur post-punk - strasbourg
    http://www.myspace.com/parebuffle

    GOUDRON
    saveur stoner - grand ouest
    http://www.myspace.com/goudron666

    bin ouais quoi t'as vu ?
    tu fais tourner et tu viens.

    http://vivementhieraveclerpr.blogspot.com

  • Stratégies syndicales après le 7/09 : décevantes et ambiguës

    SYNDICATS : LES JAUNES, LES CAPITULARDS ET LES AUTRES

     

     Nous publions ci-dessous l'excellent article du journaliste Olivier Bonnet qui analyse avec brio et sincérité, les pitoyables magouilles syndicales dans la lutte contre la réforme des retraites. Le foutage de gueule, notamment de la CGT, y est parfaitement démontré. Camarades syndicalistes, si vous n'êtes pas des jaunes, des capitulards ou des consommateurs de petits avantages en nature, quittez vos organisations car vous y perdez clairement votre temps....

     

    "Pourquoi appeler à une nouvelle grève simplement le 23 septembre, alors que le projet de réforme des retraites passe devant l’Assemblée nationale le 15 ? A la suite de l’extraordinaire mobilisation de mardi dernier – les plus importantes manifestations en France depuis 15 ans -, ne fallait-il pas battre le fer tant qu’il est chaud, augmenter la pression sur le gouvernement ? Certainement, si c’est le retrait du projet que l’on veut. Mais plumedepresse publie un document exclusif qui prouve toute l’ambiguïté de la CGT sur cette question."
  • MANIFESTATION du 7 SEPTEMBRE : énorme mobilisation

    LE GROUPE OUEST-FRANCE ET LE NOMBRE DE PARTICIPANTS AUX MANIFS :

    15 000 personnes à défiler  contre la réforme des retraites selon le quotidien régionale édition Le Mans ?

     TOUJOURS PLUS RIDICULE ET PLUS COMPLAISANT...

     

    Ils ont osé le faire : alors que les rues mancelles étaient noires de monde, bien plus que le 24 juin où, déjà de 20 à 30 000 personnes battaient le pavé, les zélés journalistes du journal local ont une nouvelle fois honteusement sous-estimé le nombre de manifestants, s'alignant encore sur les chiffres de la préfecture. Sûrs de leur "glorieuse et infaiilible" méthode dont personne ne sait à quoi elle ressemble, les salariés de la presse quotidienne régionale présents soutiennent donc ouvertement la politique de minimisation gouvernementale du mécontentement, dans la droite file des propos anti-sociaux et favorables aux réformes sarkozyennes de leurs éditoriaux. Quand cette ridicule mascarade cessera t-elle ? En attendant, il est clair qu'une telle falsification est une marque de mépris profonde envoyée au visage de celles et ceux, très nombreux-ses, qui se ont rassemblé-e-s ce mardi matin. Tous ces efforts réduits à peu de chose par la soumission médiatique au pouvoir. Mais ce que ces collabos se savent pas, c'est que de beaucoup de gens n'admettent pas leurs pratiques et sont écoéurés par la lecture de leur journal au lendemain de mouvements sociaux aussi massifs.

  • Actualité de Fransisco Ferrer

     Le 13 octobre 1909, Francisco Ferrer, pédagogue anarchiste et libre-penseur, était fusillé malgré une extraordinaire mobilisation internationale.

    En décembre 1940, le gouvernement de Vichy ordonne à la municipalité du Mans de débaptiser le rue Francisco Ferrer (actuelle rue Montesquieu).

    Qui était Francisco Ferrer ? Quel était son combat ? Pourquoi a-t-il été assassiné ? Pourquoi sa mémoire a-t-elle été effacée ?

    Nous vous invitons à une réunion-débat animée par Michel Sans, professeur au lycée Montesquieu,

    Jeudi 15 octobre 2009 à 20h

    au lycée Montesquieu, salle 711/712

    Sous l'égide de la Libre Pensée et du Cercle Montesquieu

  • Livre de Charles MALATO : La grande Grève

     

        Charles Malato 1857-1938, est un écrivain, publiciste, auteur de nombreux essais dont De la Commune à l'Anarchie. Il fut exilé en Nouvelle Calédonie avec ses parents communards.

        Auteur de romans, d'essais de pièces de théatre, Charles Malato  reste peu connu, ses romans comme « Les mémoires d'un gorille » « Pierre Viau ou les malheurs d'un instituteur «  ne sont plus disponibles depuis très longemps.

        Ce livre est publié à l'initiative de Caroline GRANIER auteur d'une thèse « Nous sommes les Briseurs de formule ».

     

     

     

  • Les services publics se réorganisent pour le sécuritaire

    ALors que le commissariat manceau subit un audit interne de ses services par un divisionnaire rennais (voir O-F du 25/09/09) peu regardant sur le code de la route, les services municipaux se préparent également à une mise en oeuvre d'un nouvel axe répressif, comme nous vous l'annoncions.

    La police nationale locale devra très certainement faire du chiffre dans les prochains mois. C'est du moins ce que l'on peut comprendre des propos de l'auditeur, rapporté dans un tract des syndicats de policiers. Car dire que les forces de l'ordre feraient mieux de laisser tomber les contraventions pour se consacrer à la "vraie" délinquance, soi-diant galopante (toujours aucun chiffre probant accessible à ce sujet, rien que des faits-divers mis en exergue et des propos "libres" de sarkozystes déguisés en "citoyens indépendants" sur le forum de O-F) suggère qu'il va vraiment falloir s'y mettre et enfin sanctionner  et soumettre les très nombreux délinquants de cette ville, très peu sûre (c'est bien connu) Du côté de la ville, on s'active discrètement, ce que le syndicat CGT territorial a justement pointé.

     

     

  • Le comité anti-délation à la radio : le 28/09 à 19 h 30.

    Le Monde Merveilleux du Travail, émission du syndicat CNT santé social et CT de la région parisienne sera consacré au MOUVEMENT ANTIDELATION

    Lundi 28 SEPTEMBRE  2009 à 19h30  sur radio libertaire 89.4.

    possibilité de les écouter en streaming.

    Alors que Le Mans se pose la question des équipements en vidéo-surveillance, dans un délire d'insécurité totalement imaginaire et amplifié sur des sites d'expression libres où les militants UMP nous inondent, comme d'habitude,  de leurs messages de propagande pétainistes (des bastons entre idiots ou amis ivres à la sortie des bars, des ivrognes sur la voie publique et on est dans le bronx !), il peut être intéressant de se pencher sur les autres gadgets de la société de la surveillance. Par exemple, l'usage des nouvelles technologies comme adresse mail spéciale dénonciation dans le 91 qui vient de se lancer à l'initiative du DDSP.

    " Dénoncer les délinquants qui agissent" sans se demander si ce ne sont pas souvent des rumeurs ou des hallucinations, voire des petites vengeances, n'on pas l'air d'inquiéter les tenants du "civisme". Le problème, c'est que ceux qui les subissent et n'ont rien à se reprocher, se retrouvent désormais pris dans un étau policier qui oblige les suspects mis en cause à s'enregistrer, à s'identifier jusqu'au prélèvement ADN (sur simple présomptions de culpabilité) voire à se justifier dans les locaux de la police. Pour rien. Pour rassurer ceux qui ne vivent pas, très souvent,  les vraies situations de conflits et de violence.

  • Contre la privatisation de la Poste : vote pour un référendum

    Plusieurs organisations politiques et syndicales sarthoises soutiennent l'idée d'un référendum d'initiative populaire sur le statut de la Poste. Pour cela,il faudra obtenir plus d'un million de votes favorables selon la constitution. Localement,Le Mans et Allonnes sont d’accord pour ouvrir les bureaux de vote le 3 octobre. Localemant, où et quand voter ?

    Le Mans :

     Dimanche 27 : 9h-13 h Pontlieue (marché) , jeudi 1er octobre 7h30-18h: Université (Bibliothèque et Restau-U).

     

    Mardi 29  : 11h30 - 13h30 RIA, place des Comtes du Maine.

     

    Vendredi 2  : Secteur Novaxis et Parvis de la Gare à partir de 17h.

     

    Samedi 3 : Hôtel de ville: (10h-16h), Piscine des Atlantides-Bd Diesel ( 10h-18h) , Service Jeunesse rue de l’Etoile(14h- 18h), Médiathèque Aragon rue du Port (10h-16h) , Médiatèque Saulnières (rue St Aubin 10h-12h), Marché du Patis St Lazare (10h-12h), Le Royal -Marché Cité des Pins(10h-12h) ; Poste de Vauguyon (9h-12h), Poste de la République , Poste des Sablons (9h-12h).

     

    Samedi 3, Maison des Associations,  Rue d’Arcole au Mans.

     A partir de 15 h, rassemblement des résultats, conférence de presse, bilan de 17 h à 20 heures, Pour joindre le Comité Départemental, deux fax: FSU 02.43.23.33.73 CGT-FAP: 02.43.24.26.57 

    Et la rubrique Sarthe du site national : www.appelpourlaposte.fr

     

  • Le 03/10 : Réunion du collectif LE MAGNETO

    2èmes Rencontres Départementales des Musiques Actuelles en Sarthe
    Samedi 3 octobre 2009 – 14H - Les SUBSISTANCES – Le Mans

    Alors que des lieux privés disparaissent (2 cafés concerts ce mois-ci), que des acteurs associatifs laissent tomber, les pouvoirs publics locaux ignorent toujours, et cela depuis presque 30 ans, le dynamisme et les envies des artistes et du public manceau et sarthois. Rappelons que notre département est un des dernier sans salle labellisée musique actuelle du grand ouest.

    PUBLICS, ACTEURS, MOBILISONS-NOUS POUR DE VRAIES POLITIQUES PUBLIQUES !!!

  • Concert le19/09 : Nine Eleven, Daily Mind Distortion, Cityscover & Last Exit To

    Parkinsound Association présente :

    19/09/2009 20:30

    au RELEASE PARTY with/ Nine Eleven, Daily Mind Distortion, Cityscover & Last Exit To Brooklyn


    22, Rue du Docteur Leroy, Le Café Noir / Le Mans, prix : 3€

  • Non à l'autoritarisme ! Non aux sanctions contre Erwan Redon !

     Erwan Redon, professeur des écoles à Marseille et désobéisseur, est de nouveau convoqué devant une commission disciplinaire (CAPD) jeudi 17 septembre.

  • Six syndicats appellent à des des mobilisations locales le 7 octobre

     

     A l'issue de leur réunion de rentrée, hier, la CGT, la CFDT, la FSU, l'Unsa, la CGC et Solidaires ont appelé à une journée d'action, le 7 octobre. La participation de FO et de la CFTC, qui ont boudé la réunion, est très incertaine.

     

     

  • Le Mans : confirmation de la tentation sécuritraitre

    Le quotidien Ouest-France annonce aujourd'hui ce que nous expliquions récemment sur les changements annoncés en matière de sécurité publique. Les mutations récentes vers  Le Mans de vrais fanatiques de la société de  la surveillance est bien une manoeuvre grossière de l'Etat pour forcer la collectivité à mettre en oeuvre le plan délirant d'Alliot-Marie. Le problème, nous y reviendrons certainement dans les prochaines semaines, est que nous pouvons légitimement s'interroger sur la nécessité de convaincre le Maire et ses amis politiques... tout est question de risque électoral et d'opposition systématique. Plus que jamais, nous devons rester vigilants et réactiver un comité anti-délation local fantôme. Résister pour lutter contre le fait qu'une société de surveillance se mette en place progressivement. Afin d'éclairer ce débat passionnant, nous reproduisons un article de la ligue des droits de l'homme de Toulon et nous renvoyons nos lecteurs vers la définition de la société de surveillance proposée par la LDH mais aussi vers le site du comité anti-délation national. La vidéo-surveillance n'est qu'un des maillon d'un dispositif plus global de restriction des libertés individuelles.

    La société de la surveillance selon la LDH : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3346

    Le comité anti-Délation : http://antidelation.lautre.net/

  • Interview avec Charles Hoareau

     Charles Hoareau est un militant marseillais qu’on retrouve dans toutes les luttes et dans toutes les manifestations. Militant de la CGT, animateur du groupe « Rouges Vifs » (voir le site http://rougemidi.org ), il est à nouveau en procès pour avoir défendu les travailleurs d’Adoma. Il est interrogé ici par des camarades d'Emancipation sur tous les sujets, y compris l’évolution de la CGT. Il va de soi que Charles nous permet ici d’ouvrir un certain nombre de débats et pas de les clore.
  • Retour sur la nouvelle convention Unedic

    Tous les deux ans les syndicats « représentatifs » (CFDT, CGT, CFE-CGC, CFTC et FO) et les organisations patronales (Medef, UPA,CG-PME) négocient une nouvelle convention Unedic qui fixera les modalités d'indemnisation des chômeurs pour les années suivantes.

    Dans le contexte actuel, alors que les plans sociaux se multiplient et que la crise jette au chômage de plus en plus de salariés, notamment les interimaires et les CDD qui sont plus renouvelés, les discussions syndicats-patronat ont enfin abouties. Et l'accord sorti de ces négociations est loin d'être favorable aux salarié-e-s.