Imprimer
Catégorie parente: Propagandes
Affichages : 3593

UNION LOCALE DES SYNDICATS  CNT-F DE LA SARTHEcnt-adbf2

Maison des associations, salle 10,4 rue d'Arcole 72000 LE MANS

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


L' AUSTERITE C'EST LA GUERRE EN TEMPS DE PAIX !

A peine six mois après son élection, Hollande, salué par le MEDEF, met en œuvre un nouveau tour de vis à l'austérité sur nos salaires et nos conditions de vie.

Au Lude, 190 salariéEs vont être sacrifiéEs en 2014 au nom de la compétitivité. Sodiaal, qui possède Candia, a mené une politique d'acquisition et d'endettement soutenue par l'Etat ( rachat en 2010 d' Entremont très endetté). Par ailleurs, en réponse à l'irruption du lait allemand et dans la perspective de l'abandon des quotas laitiers en 2015, Sodiaal tente d'imposer des prix bas aux producteurs ( manif au Mans en septembre dernier).

La logique de la restructuration est donc de renforcer la position du groupe dans la guerre commerciale – intra-européenne !

Cette stratégie de concentration qui engloutit les deniers publics et déclenche l'enthousiasme chauvin des ministres, se fait sur le dos des salariéEs qui doivent maintenant payer par la perte de leur salaire et la ruine de leur ville.

 

 

A Notre Dame des Landes, les soutiens affluent pour repousser le projet aussi ruineux qu'inutile de l'Ayraultport, le pouvoir « de gauche » noie les manifestantEs sous les gaz et les tirs de flashball.

Huilard, Pdg de Vinci, va toucher 815000 euro de dividendes qui seront imposés à 3%, alors que les premières tranches du barème de l'impôt sur le revenu sont de 5,5%, 14% puis 30%. Pendant que le chômage et la pauvreté explosent dans le pays, les dividendes servis aux actionnaires du CAC40 continueront d'augmenter , même si les bénéfices affichés sont en baisse, pour atteindre plus de 38 milliards d'euro pour 2012.

Les coupes dans les budgets sociaux et les services publics imposées au nom de la rigueur, se traduiront par encore plus d'entre nous qui ne se logeront plus, ne se soigneront plus, ne mangeront plus et mourront prématurément.

L'autre nom de l'austérité c'est la protection des dividendes, le soutien aux rentiers et aux banques, à toute la clique parasite qui vit de notre travail, c'est la guerre du capital contre le travail !

Désinformée par les médias, trompée par le gouvernement, notre colère est manipulée pour se détourner de sa cible. Les travailleurs/euses migrantEs, surexploitéEs et subissant déjà un chômage et une pauvreté plus grande que le reste de la population, sont l'objet d'une propagande de méfiance et de mépris. Les pays voisins, Grèce, Espagne, Portugal, Irlande, sont saccagés pour servir la dette, pris au chantage des prêts de l'UE accordés en échange d'ajustements structurels du même type que ceux qui ont ruiné l'Afrique dans les décennies précédentes. L'objectif est partout le même : couler les services publics et liquider la protection sociale.

L'économie capitaliste est un régime politique de prédation, il lui faut toujours de nouveaux peuples à déposséder, de nouvelles sociétés à piller, et maintenant vient notre tour.

Nous sommes nombreux/euses à sentir gronder notre colère, mais nous sommes désorganiséEs, aussi rassemblons-nous , sur une base interprofessionnelle et autogérée, pour radicaliser nos résistances, par la mise en place de caisses de grève soutenons nos camarades grévistes et préparons l'entrée en lutte de touTEs les autres, sous toutes les formes appropriées aux situations locales.

CONTRE LA GUERRE AUX PEUPLES , VIVE LA LUTTE

ANTI CAPITALISTE, ANTI FASCISTE, ANTI AUTORITAIRE